Qui sommes-nous ?

Nous ? Des consomm’acteurs soucieux de savoir d’où provient la viande qu’ils ont dans leur assiette : comment l’animal a-t-il vécu, comment a-t-il été soigné, comment a-t-il été transporté jusqu’à l’abattoir, comment s’est passé son accompagnement vers sa fin de vie, comment a -t-il été sacrifié…..?

Et vous …plus de 2900 fans à nous suivre sur notre page Facebook !

Au départ, nous n’étions pas satisfaits de la qualité des viandes que nous avions dans notre assiette….et nous avons donc décidé de mettre en place un groupe d’achats en direct de petits producteurs locaux belge « BIO » (1) ou respectant la charte de l’agriculture paysanne durable, en toute transparence et surtout en respectant le bien-être animal. Notre but : consommons moins, consommons mieux !…..Après un an de recherche pour la mise en place de ce projet et 6 mois de végétarisme : GreenHalal est né en février 2010.

Ce qui nous tracassait et tracasse encore le plus outre la race viandeuse, vous l’aurez compris, c’est le bien-être animal.

Nous comprenons aujourd’hui que la problématique du bien-être animal au sein des abattoirs touche tous les consommateurs et va au-delà de l’abattage rituel.

En attendant d’avoir notre propre abattoir éthique, nous collaborons avec les abattoirs, afin de mettre en place un abattage personnalisé de nos animaux afin qu’ils ne soient pas mis dans la chaîne d’abattage mais bien en dehors de heures de pointe, de préférence les premiers très tôt au matin ou en fin de chaîne. Ainsi ils ne sont pas soumis au stress de leurs congénères (par leurs meuglements, l’odeur et la vue du sang, le ressentiment du stress).

Nous avons déjà testé à petite échelle et approuvé un traitement phyto-homéopathique TIVAPA (2) et d’ aromathérapie (3) sur nos ovins lors de la fête du sacrifice et ce fut un réel succès.

Aussi, nous souhaitons dans le futur mettre un place notre propre infrastructure d’abattage avec un process qui nous permettra de minimiser (voir d’éviter) la souffrance animale.

(1) BIO : le projet GHM souhaite allé au-delà du simple label BIO (qui soit dit en passant peut aussi être industrialisé tout en respectant un cahier des charges qui lui est propre) et intégré l'aspect de l'accompagnement de l'animal vers sa fin de vie (transport, distance séparant la ferme de l'abattoir, soin naturel de l'animal avant son départ pour l'abattoir).
(2) TIVAPA : abréviation pour Tilleul, Valériane, Passiflore. Vous en saurez plus en cliquant sur l'onglet "Nos pistes pour améliorer le bien-être animal".
(3) Aromathérapie : traitement à l'aide d'huiles essentielles. Les huiles essentielles sont connues pour leurs pouvoirs thérapeutiques et en même temps elles agissent aussi sur la sphère psycho-émotionnelle tant chez les hommes que chez les animaux.