Dilemme de l’abattage rituel des poulets en Belgique

Suite à une restructuration de l’abattoir de poulets en région Athoise avec lequel nous collaborions pour le sacrifice rituel des poulets sans étourdissements, il ne nous sera désormais plus possible de réaliser le sacrifice rituel sans étourdissement préalable.

Malgré tous nos efforts, nous n’avons pas trouvé à ce jour d’abattoirs agréés en Belgique nous permettant de réaliser le sacrifice rituel des poulets BIO sans étourdissements. Tous les abattoirs contactés nous proposent soit l’étourdissement par électronarcose soit l’étourdissement par atmosphère contrôlé ( voir infra). L’utilisation des méthodes d’étourdissement-mise à mort par atmosphère contrôlée en utilisant des gaz inertes sont recommandées sur toute autre méthode dès lors que cela est possible. L’utilisation de systèmes d’électronarcose par bain d’eau pour les poulets devrait être progressivement éliminée.

Dans ce contexte, Green Halal a décidé par précaution et par respect pour le bien-être animal de ne plus proposer de poulets pour le moment puisque l’électronarcose par bains ne nous permet pas de vous garantir que l’animal soit sacrifié dans les conditions prescrites par le rituel musulman tout en offrant les meilleures conditions en terme de bien-être animal.

La seule alternative possible, et dans l’attente du verdict de la Cour de Justice de l’Union Européenne, reste le sacrifice rituel au sein d’abattoirs sur le territoire français où à ce jour deux abattoirs pratiquent les sacrifices rituels des poulets sans électronarcose par bains d’eau.

Pour rappel, au vu des nouvelles législations prises par les différents régions, l’étourdissement sera obligatoire avant la saignée en Flandre dès Janvier 2019 et en Wallonie dès Juin 2019. La région bruxelloise ne s’étant pas encore prononcée.Un recours en Cour de Justice de l’Union Européenne a été introduit contre ses législations par des citoyens et associations de confessions musulmanes, et nous sommes en attente de son verdict.

Plus d'information sur l'électronarcose par bains d'eau

L’électronarcose par bains d’eau

c’est une méthode à la base dite « étourdissement – mise à mort». L’électronarcose par bain d’eau est la principale méthode d’étourdissement des volailles. De nombreuses questions se posent toutefois sur la pertinence de cette méthode en termes de bien-être animal, et en 2012, l’Autorité Européenne de sécurité des aliments (EFSA) a recommandé de cesser son usage.

Par cette méthode, les volailles sont accrochées par les pattes, tête en bas, sur des crochets métalliques suspendus à un rail puis leur tête est immergée dans un bain d’eau électrifié. Le courant électrique traverse tout l’organisme jusqu’aux crochets métalliques. Toutefois des préoccupations majeures en termes de bien-être animal ont été soulevées concernant ces pratiques :

  • Une des principales inquiétudes porte sur les paramètres électriques utilisés. En effet pour satisfaire au critère de la réversibilité imposé pour le sacrifice rituel, les paramètres sont adaptés de façon à ce que la fréquence utilisée soit la plus forte que possible et ce afin de réduire la probabilité d’arrêts cardiaques. De cette manière, l’efficacité de l’étourdissement n’est pas garanti, ce qui veut dire que les poulets peuvent être conscients lors de la saignée. Ils risquent d’être juste électro-immobilisés (l’animal est paralysé, mais toujours conscient). Et celle-ci ne garantit pas à 100% le risque 0 d’arrêts cardiaques.
  • Des inquiétudes subsistent également quant à la constance des paramètres électriques reçus par chacun des oiseaux, en raison du grand nombre d’oiseaux plongés dans les bains électrifiés de manière simultanée et du fait que la résistance aux courants électriques varie d’une volaille à l’autre.
  • L’entrave des membres et la position inversée nécessaires à l’électronarcose par bain d’eau, ainsi que l’accrochage des volailles par les opérateurs causent des douleurs et un stress important chez les oiseaux, constituant un inconvénient majeur supplémentaire inhérent à cette méthode.

Il est difficile de fournir des recommandations générales sur un paramétrage électrique optimal
dans le cadre de l’électronarcose par bain d’eau, étant donné qu’il dépend largement de la
conception de chaque système utilisé, de l’oiseau abattu, etc. Il n’est pas non plus possible
d’indiquer un courant minimal efficace pour toutes les formes d’ondes électriques et de fréquences
utilisées dans les systèmes d’abattage commerciaux. Pour cette raison, la Réglementation
européenne sur l’abattage suggère l’usage de courants minimum dans une plage de fréquences
électriques pour l’abattage des volailles, avec pour conséquence, un niveau de bien-être animal
qui ne peut être garanti.

Plus d'information sur l’étourdissement par atmosphère contrôlé (mélange gazeux).

C’est aussi une méthode dite « étourdissement – mise à mort». Ce système exclus tout risque de reprise de conscience de l’animal au cours de la saignée puisqu’au final l’animal est déjà mort. Dans le cadre des abattoirs à cadence rapides, dits « industriels », on comprendra aisément son avantage puisqu’il offre la possibilité de garder les volailles dans leurs caisses de transport tout au long du processus, évitant ainsi le recours à une manipulation supplémentaire des oiseaux vivants.

Référence : https://www.agrociwf.fr/media/7428703/recommandations-abattage-volailles_mai-2016.pdf

Restez informé, inscrivez-vous à la Newsletter !

Oui, je souhaite rejoindre les Greeners

Votre adresse email restera strictement confidentielle et si vous le souhaitez vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Cfr "Mentions légales"en bas de page.

About Author

Connect with Me:

Leave a Reply