Consommer des dattes de qualité c’est préserver votre santé mais aussi celle de la planète !

Vous avez sans doutes pensé tout comme nous que les dattes provenaient de manière naturelle de palmiers dattiers lorsque ceux-ci arrivent à maturité ! …Et bien non, ce n’est pas le cas des dattes traditionnelles actuelles et pourtant il y a de grosses différences entre les dattes Bio et les dattes traditionnelles. Découvrez ci-dessous, pourquoi privilégier les dattes Bio.

 

1. Traitement préventif d’infestation par les insectes

Les dattes sont potentiellement susceptibles d’être les proies d’un petit papillon (l’Ectomyelois ceratoniae Zell appelé aussi Myelois decolor) dont les chenilles infestent les dattes en palmeraie pour se  développer dans le fruit au cours du stockage.

 

 

Le traitement le plus couramment utilisé est la fumigation des dattes par un gaz toxique : le bromure de méthyle.

Il est certes toxique mais c’est le traitement qui coûte le moins cher. D’ailleurs, selon les protocoles de Montréal (Programme des Nations Unies pour l’environnement, Dix-huitième réunion des Parties au Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d’ozone. New Delhi, 30 octobre – 3 novembre 2006), il ne devrait être utilisé au delà de l’an 2015. Ce gaz est toxique non seulement pour son utilisateur : irritation de la peau, des muqueuses et des yeux ; mais aussi écotoxique : pour la couche d’ozone et surtout pour les poissons, lorsque des résidus même en infimes quantité passent dans les nappes phréatiques.

Les industriels ont testé d’autres types de traitements qui s’avèrent assez coûteux (micro ondes, radiation ionisante, hautes température, solaire ….) et dont l’efficacité reste encore à étudier sur le long terme.

Contrairement aux dattes traditionnelles où le génie génétique a permis aujourd’hui de produire de manière artificielle par croisement et manipulation génétique des palmiers dattiers OGM résistants aux insectes et parasites, les dattes Bio quand à elles sont mises à l’abri de ces papillons par une toile en filet anti-moustiquaire. Celle-ci entoure les régimes de dattes sur le palmier afin d’empêcher oiseaux, papillons et criquets d’endommager les dattes.

2. Maturation des dattes

Les dattes traditionnelles mises sur le marché ne sont pas toutes passées à maturité de la même manière. Divers traitements permettent de se rapprocher le plus possible des critères de la datte Deglet Nour de classe EXTRA décrite par la norme européenne et caractérisée par une teneur en eau de l’ordre de 25% ,équilibrée aussi bien en saccharose qu’en fructose et glucose, de consistance demi-molle et de couleur claire et translucide.

On distinguera différentes catégories en fonction du degré de maturation de la datte lors de la récolte :

  • Les dattes EXTRA : ce sont des dattes récoltées mûres présentant un taux d’humidité entre 25 et 30%. Elles peuvent être directement emballées
  • Les dattes humides : ce sont des dattes mûres mais qui doivent encore subir un processus de séchage avant d’être emballées car leur teneur relative en humidité dépasse les 30%.
  • Les dattes standards : ce sont des dattes mûres qui doivent être réhydratées puis séchées avant d’être emballées car leur teneur relative en humidité est égale ou inférieure à 25%.
  • Les dattes sèches : ce sont des dattes mûres qui doivent être réhydratées puisque leur taux d’humidité est de 12 à 16%, puis séchées avant d’être emballées. Leur taux d’humidité relativement bas s’explique par le fait de fortes chaleurs et/ou de vents chauds tels que les siroccos.
  • Les dattes immatures : qui subissent d’abord une maturation artificielle avant d’être emballées

L’hydratation et le séchage, sont pratiqués dans le but d’améliorer la qualité du fruit et sa durée de vie durant le stockage. En effet celui-ci est dépendant de sont taux d’humidité qui ne doit pas excéder les 26% selon les normes européennes.

Remarque : les tendances actuelles dans les pays du Golfe, Pakistan, Iran, Espagne etc … vont dans le sens de la récolte des dattes immatures et du traitement industriel de celles –ci par crainte des effets nocifs d’un climat humide et pluvieux.

3. Bienfaits santé

  • Leurs richesse en glucides font des dattes l’aliment de choix pour tous les travaux musculaires, notamment les activités sportives prolongées (randonnées, ski de fond, etc.). De plus ils sont rapidement assimilables par les organes, le cerveau et les muscles
  • Riches en antioxydants, principalement caroténoïdes et composés phénoliques, ils protègeront les cellules du corps des radicaux libres et diminueront les risques de maladies cardiovasculaires et certains cancers.
  • Elle contient également des vitamines (B2, B3, B5 et B6) et une faible quantité de vitamine C, et des sels minéraux (potassium et calcium).
  • Les dattes sont très riches en fibres ( 57 % de fibres insolubles, 43 % de fibres solubles), qui jouent un rôle important dans la régularité intestinal, la prévention de la constipation, dans la réduction du taux de cholestérol ainsi que dans la normalisation des taux de glucose et d’insuline. Elles diminueraient à ce titre les risques de maladies cardiovasculaires.

Pour infos, 3 fruits dattes (25g) fournissent 2 g de fibres, ce qui représente de 5 % à 8 % de la quantité de fibres recommandée par jour. Ausi, les dattes séchées constituent une meilleure source de fibres alimentaires que les raisins secs, les abricots secs et les pruneaux, mais elles sont moins riches en fibres que les figues séchées.

 

Références : Thése « optimisation des traitements thermiques de ladatte algerienne « deglet-nour » Soutenue publiquement le 13/07/2010

 

 

Restez informé, inscrivez-vous à la Newsletter !

Oui, je souhaite rejoindre les Greeners

Votre adresse email restera strictement confidentielle et si vous le souhaitez vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Cfr "Mentions légales"en bas de page.

About Author

Connect with Me:

Leave a Reply